Datong en Chine : le monastère suspendu Xuankongsi

Hong Kong : pour contempler un magnifique Bouddha de 34 mètres de haut !
avril 17, 2019
Faire le tour de l’Italie : villes mythiques et séjour gastronomique
avril 17, 2019

Notre voyage en Chine nous amène sur la région de Datong. Le temple suspendu de Xuankongsi, constitué principalement de bois, n’a pas succombé aux conditions climatiques depuuis plus de 1400 ans ! Comment ce monument religieux a résisté incroyablement aux caprices du temps ? Un parcours de son historique au fil du temps, de sa situation géographique, de son architecture et la complicité des religions qu’il abrite nous donneraient une meilleure compréhension de cet ouvrage qui semble avoir traversé le temps sans le moindre souci depuis sa création.

Historique du monastère de Xuankongsi

Fondé durant la dynastie des Wei du Nord, le monastère de Xuankongsi signifie « monastère suspendu dans les airs ». (Il est à noter que le Wei du Nord est aussi appelé Bei Wei et régna en Chine du Nord de 386 à 534. C’est une dynastie chinoise des Seize Royaumes et des dynasties Nord et Sud). Ce monastère se trouve dans la falaise de Jinlong, sur la montagne de Hengshan dans le district administratif de Xian de Hunyuan, dans la province de Shanxi et sous la préfecture de Datong. Construit en 491, les Wei du Nord sont enfin parvenus à bâtir ce temple après de nombreuses tentatives de constructions d’autres édifices le long de ce canyon. En réalité, les inondations provoquées par la rivière Heng causaient beaucoup de dégâts. Mais, le monastère situé en hauteur est protégé contre les montées d’eaux. Ce monastère a été plusieurs fois rebâti, restauré et rénové depuis sa fondation. Durant les dynasties successives allant de celle de Tang à Qing, des rénovations dans le but d’agrandissement ont été effectuées. La structure qui compose le monastère tel que l’on peut l’admirer aujourd’hui tire son origine de cette époque de sa remise en neuf. Il a été restauré pour la dernière fois en 1900.

L’architecture du monastère

A première vue ; le monastère semble être appliqué sur la partie latérale de la montagne mais en réalité des poutres horizontales posées dans la roche tenue par des piliers rouges verticaux le soutiennent. Cette position particulière protège ce monument contre les vents et les intempéries mais également des accroissements des eaux qui se trouvent en temps normal à 50 mètres plus bas. Le lieu de construction ne présente aucun bruit, ni même un chant de coq et un aboiement de chien. Ceci obéit à la loi fondamentale du Taoïsme .Ce chef d’œuvre architectural est composé de quarante autres ouvrages mis en forme dans le canyon et joints les uns des autres par des passages resserrés ,des supports plans fixes ou mobiles .Malgré tout , il est incertain  de croire que les cavités dans lesquels les supports sont immobilisés proviennent des humains ou sont naturels .Il est possible d’accéder le monastère grâce à une passerelle qui arrive dans la falaise  par un escalier  de pierres .Des dégagements en longueurs , des plans inclinés et escaliers mobiles servent de communication entre les six principales salles .Tout ceci met à la disposition de ses visiteurs une vue imprenable en hauteur tellement panoramique et une sensation irréelle d’être suspendu .Ce qui rend ce bâtiment monial l’un des endroits le plus uniques au monde .Il n’existe nulle part sur terre une telle construction qui procure une telle sensation lors de sa visite :c’est tout simplement phénoménal et unique !

Situation géographique du monastère suspendu

Accroché sur une pente de la montagne Heng, dans la province administrative de Shanxi, la maison des moines se trouve à quelque cinquantaine de kilomètres de la ville régionale de Datong. On confond souvent la Montagne de Hengshan des provinces Shanxi et Hunan qui se trouve un peu plus au Sud mais malgré le fait que le monastère suspendu est un temple bouddhiste, la montagne Heng fait partie des élévations en altitudes inspirant le respect et la révérence pour les taoïstes et les daoistes. On appelle les deux montagnes respectivement par montagne de Hengshan du Nord et du Sud on les compte parmi les cinq endroits sacrés du taoïsme. Néanmoins, Les sculptures du créateur de la religion bouddhiste se trouvent dans le temple aux côtés de Confucius et de Lao-Tseu. La situation géographique du monastère n’est certes pas aisée à construire mais le savoir –faire des fondateurs a fait que

Temple réunissant trois religions à la fois

Bouddha, Laozi et Confucius sont représentés assis les uns près des autres par des sculptures en alliage de cuivre et d’étain, en argile façonné, en fer ou en pierre et trouvent refuge à l’intérieur des édifices du temple. Totalement insolite dans un monument religieux, le monastère suspendu met ensemble la religion des taoïstes, des bouddhistes et des confucéens, comme un syncrétisme religieux. Le temple possède des superbes statues de quatre-vingt pièces environ en collection. La présence côte à côte de la sculpture de Lao-Tseu, Confucius, et Sakyamuni, le fondateur des trois principales religions de la Chine: le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme, respectivement fait la particularité de ce monastère.