Découvrez l’Écosse en 7 jours

L’Écosse est un pays où on voyage le mieux en voiture. Avec la liberté des quatre roues et une route devant vous, vous découvrirez ses lacs les plus spectaculaires, ses plus hautes montagnes, ses vallées les plus profondes et ses châteaux les plus cachés. Surmontez vos craintes et osez louer une voiture. Il est promis que vous ne regretterez pas l’expérience et, pour ne rien manquer, prenez une assurance voyage internationale et notez cet itinéraire de 7 jours à travers le meilleur de l’Écosse.

Itinéraire en Écosse en 7 jours

1er JOUR : Édimbourg

Tout tour d’Écosse doit commencer par une visite d’au moins deux jours à Édimbourg. La capitale écossaise est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de sa vieille ville et de la “New Town”, cette “ville nouvelle” que James Craig a conçue en 1767, et il est facile de comprendre pourquoi. Pour le premier jour à Édimbourg, il vous est recommandé de le passer à visiter la vieille ville, sa cité ancienne. Commencez par le château, l’immense forteresse sur le rocher qui domine le paysage depuis plus de 500 ans et qui est l’attraction la plus visitée. À titre indicatif, il faut y passer au moins 2 à 3 heures. Lorsque vous aurez terminé, descendez le Royal Mile, découvrez Victoria Street avec ses façades colorées, prenez une pinte à Grassmarket et dirigez-vous vers le cimetière de Greyfriars. Dans l’après-midi, il continue à descendre le Royal Mile, sans hâte et avec de nombreuses pauses. Entrez dans certains des jardins cachés au bout des ruelles comme Dunbar’s Close, visitez le Parlement écossais qui est gratuit et entrez dans le palais de Holyrood, la résidence officielle de la reine. Rien de mieux pour terminer la journée que de regarder le coucher de soleil du haut d’Arthur’s Seat, le volcan éteint au milieu d’Edimbourg.

2e JOUR : Édimbourg

Pour votre deuxième jour à Édimbourg, le meilleur plan est de vous promener dans les rues de la Nouvelle Ville, qui sont pleines de bâtiments géorgiens. Mais pas avant d’avoir pris un bon brunch dans des cafétérias aussi incroyables que Urban Angel ou Henderson’s. Le ventre plein, dirigez-vous vers Saint Andrew’s Square et de là, marchez jusqu’à George Square, la rue où se trouvent les boutiques les plus élégantes de la ville, jusqu’à Charlotte Square à l’autre bout. Ensuite, descendez au Jardin botanique. Cet immense verger de plus de 300 ans d’histoire possède 10 immenses serres qui abritent plus de 3 000 plantes exotiques du monde entier. Une fois dehors, ne partez pas sans profiter de la sérénité de la ceinture verte de Chine ou vous promener dans son célèbre jardin de rocaille. Le quartier de Stockbridge, avec ses magasins et cafés indépendants, se trouve à proximité. Et juste là, vous devriez prendre la promenade de l’Eau de Leith jusqu’au Dean Village, un quartier qui semble tiré d’un village de conte de fées. Si vous aimez l’art contemporain, alors profitez de la proximité et dirigez-vous vers la Galerie d’art moderne. Et si vous préférez les bonnes vues, rien de tel que de grimper sur Calton Hill pour voir un autre coucher de soleil épique sur le vieux Edinburgh.

3e JOUR : Fife – Saint Andrews – Pitlochry

Pour votre troisième jour de voyage en Écosse, il est temps de prendre le volant et de traverser Queensferry Crossing, le tout nouveau pont qui vous permet de traverser l’estuaire de la Forth River depuis septembre 2017, et de vous perdre dans les villages de pêcheurs de Fife. Nos favoris sont Crail et Pittenweem. Tous deux ont des ports de carte postale et des vues encore plus belles. Quand vous aurez fait le plein de vues, venez manger à St Andrews. Cette ville universitaire est le lieu où le golf a été inventé, mais vous le reconnaîtrez peut-être aussi parce que l’une des scènes les plus célèbres du film “Chariots of Fire” a été tournée sur la plage de West Sands. Parmi toutes les attractions, ne manquez pas les ruines de la cathédrale St Andrews et son château, avec ses mines. Vous devriez terminer votre journée dans la belle ville de Pitlochry, entourée par la nature. Ne partez pas sans aller au lac et, si vous avez le temps, sans visiter la distillerie de whisky Edradour.

4e JOUR : Inverness – Lac de Ness – château d’Eilean Donan

L’Écosse doit une petite partie de sa renommée à la légende du monstre du Loch Ness. Rien de tel que de traverser la réserve naturelle des Cairngorms en voiture jusqu’à la capitale des Highlands pour les vacances en famille. Inverness est une petite ville mais fascinante qui vous surprendra avec son marché victorien et sa promenade sur le canal. Mais les bonnes choses arrivent quand on s’approche du lac le plus célèbre du pays. Le Loch Ness est le plus grand lac du Royaume-Uni et contient plus d’eau douce que tous les lacs d’Angleterre et du Pays de Galles réunis. Vous ne verrez probablement pas Nessie, mais le paysage ne vous décevra pas, surtout si vous le voyez depuis les ruines du château d’Urquhart. La route continue le long du Great Glen, puis serpente à travers la vallée du Glen Shiel jusqu’au château le plus photographié du pays, celui d’Eilean Donan. Le soir venu, l’eau est calme et n’a pas de prix.

5e JOUR : île de Skye

L’île de Skye, bien qu’elle soit l’un des endroits les plus fréquentés par les touristes en Écosse, est également magnifique pour les voyages en famille. C’est sans doute pour cela qu’en été, il se remplit à ras bord et que les prix des logements s’envolent. Mais si vous comptez voyager en dehors de la haute saison, cette île est si idyllique que vous ne pouvez pas la manquer. Cependant, comme vous n’aurez pas le temps de tout faire, choisissez parmi ses lieux les plus mythiques : le phare de Neist Point, le château de Dunvegan, la distillerie de whisky Talisker, les falaises de Kilt Rock ou les chemins de randonnée le long du Quiraing ou même le Old Man of Storr. Durant les voyages, il est toujours recommandé de penser où manger et passer les nuits dès le départ. À l’île de Skye, pensez dîner et passer les nuits à l’hôtel sur l’île de Skye ou à Kyle of Lochalsh ou environs.

6è JOUR : Glencoe – Loch Lomond – Stirling

Il est temps de dire au revoir à l’île de Skye et de commencer le retour à la civilisation. Mais pas avant d’avoir goûté à une nouvelle dose de cette magie qui ne peut être respirée que dans les Highlands d’Écosse et qui peut presque être jouée dans la vallée de Glencoe. Ce long col de montagne marqué par la tragédie du massacre de Glencoe qui, le 13 février 1692, a abouti au meurtre d’une grande partie du clan MacDonald, est également l’endroit idéal pour voir des cerfs et s’émerveiller de la nature impressionnante qui a créé des montagnes comme celles des Trois Sœurs ou de Buachaille Etive Mor. En descendant, il vous est recommandé de longer les rives du Loch Lomond. Cet immense plan d’eau rivalise avec le Loch Ness pour le titre de “plus beau loch d’Écosse” et, pour la tranquillité de ses eaux et la façon dont il reflète le paysage, il mérite d’être emporté. Et pour clôturer la journée, faites un arrêt à Stirling, une petite ville universitaire avec un château spectaculaire qui a joué un rôle clé dans l’histoire du pays à plus d’une occasion. Si vous arrivez à temps, cela vaut la peine de visiter. Sinon, les vues de l’esplanade de la montagne compenseront la montée. Un autre élément à voir à Stirling est le monument William Wallace. Depuis cette tour victorienne, la vue ne pourrait être meilleure. Attention, préparez-vous à monter 246 marches pour une grande découverte avec la famille. Le circuit respectueux de la nature soutient les communautés locales. Ce circuit est parfait pour quiconque désire admirer de beaux paysages et découvrir les héros, les tragédies et les paysages qui ont façonné l’histoire de l’Écosse.

7è JOUR : Glasgow

Édimbourg est peut-être la capitale de l’Écosse, mais Glasgow est la plus grande ville du pays et aussi celle qui a la vie culturelle et musicale la plus intéressante pour une découverte en famille. Glasgow a secoué son côté le plus décadent pour renaître de ses cendres et devenir une ville pleine d’art urbain, de bâtiments spectaculaires et de nombreuses histoires intéressantes. Quoi que vous fassiez, ne manquez pas de visiter la cathédrale et la nécropole, le musée Kelvingrove et l’université, qui ressemble à quelque chose de “Harry Potter”. Et pour dire au revoir à l’Écosse comme il se doit, prenez un whisky dram à la distillerie Clydeside qui vient d’ouvrir. Les hébergements sont assez chers pour passer les nuits à Glasgow et le rapport qualité/prix n’est pas toujours génial. Il est néanmoins possible de trouver des hébergements abordables à Glasgow sans chercher du côté des auberges de jeunesse.

Faire des excursions en Écosse en train

Quelles sont les destinations accessibles en train depuis Edimbourg et Glasgow ? C’est facile. Les grandes villes telles que Perth, Stirling, Dundee, Aberdeen, Inverness, Fort William sont bien desservies par des lignes régulières (plusieurs fois par jour) depuis Glasgow et/ou Edimbourg. Sur ces lignes là, il y a aussi des petits arrêts sympas qui peuvent vous permettre de faire des découvertes en dehors des sentiers battus. Par exemple, sur la ligne Glasgow/Edimbourg vers Inverness, le train s’arrête généralement dans des petites gares du parc des Cairngorms comme celle de Dalwhinnie, un arrêt parfait pour découvrir une distillerie de whisky dans un environnement fabuleux. Ce train s’arrête aussi à Pitlochry, une petite ville entre la forêt et la rivière, avec aussi 2 distilleries de whisky. Cette ligne de train est très admirée, car on voit des paysages variés et on pourrait s’arrêter à chaque station de train pour découvrir un petit bout différent du pays. Il y a beaucoup d’autres excursions possibles : depuis Edimbourg, vous pourrez rejoindre la région des Borders avec la ligne de train qui s’est ouverte en 2015 entre Edimbourg et Tweedbank ou encore le village de Norh Berwick pour manger des petits homards en été. Depuis Glasgow, vous pouvez rejoindre Oban, il y a des trains toutes les deux heures approximativement, le Loch Lomond, pour le village de Balloch précisement, Ayr pour visiter les musées sur Robert Burns et bien d’autres.

Où se loger en Ecosse ?

Dans des villes touristiques comme Edimbourg et Glasgow, les hébergements sont nombreux et très variés, mais les prix restent assez excessifs comparés à la province. Les logements les moins chers sont les auberges de jeunesse où la nuit revient à 20 €/personne en moyenne. On en trouve aussi bien dans les villes majeures du pays que dans des sites plus éloignés comme les Highlands. Faire attention, car dans le nord certaines auberges ferment hors saison-estivale et on constate une augmentation des prix pendant l’été, en particulier dans les grandes villes. Pour séjourner dans un hôtel en Écosse, il faut prévoir un budget conséquent : en optant pour des établissements modestes (1 et 2*), les budgets serrés s’en sortiront avec environ 40 €/nuit. La différence est encore plus flagrante pour un séjour en hôtel 3*. Pour bénéficier de tarifs moins élevés, ne pas hésiter à s’éloigner du centre-ville d’Edimbourg vers les quartiers de Brunstfied et Polwarth, situés à 20 min à pieds, ou vers le sud de la vieille ville. Pour loger en hôtel au centre-ville avec une voiture, mieux vaut éviter les établissements qui n’ont pas de parking, car le stationnement est assez difficile et cher. Pour un séjour insolite haut de gamme, des châteaux ouvrent leurs portes aux voyageurs, notamment près d’Inverness, où une nuit en chambre double avec petit déjeuner revient à 250 € environ.