Informations insolites sur l’heure d’été

Plus que quelques heures avant la valse des aiguilles ! Doit-on avancer les horloges ou les reculer ? Le soleil va-t-il se lever plus tôt ou plus tard ? Voire tout bêtement : quelle heure est-il ? Ce printemps, le passage à l’heure d’été est prévu pour la nuit prochaine. À 2 heures du matin en France, il sera d’ores-et-déjà 3 heures. Mais que sait-on vraiment de cet événement vécu par certains comme une bénédiction et d’autres comme une corvée ? Depuis quand les gouvernements nous font-ils bouger les aiguilles ? Pourquoi ce système ne sert à rien en Afrique ? Comment se fait-il que l’heure solaire soit une illusion ?

Quelle est l’origine du changement d’heure en France ?

Le changement d’heure d’hiver et d’été tel qu’on le connaît aujourd’hui a été instauré en 1973, suite au choc pétrolier. Objectif d’alors : mieux faire coïncider éclairage naturel et activités humaines, pour faire, à la clé, des économies d’énergies. C’est l’ADEME qui a initié cette mesure, en tant qu’agence gouvernementale chargée de veiller à l’optimisation de la facture énergétique. Preuve à l’appui, l’organisme explique alors que les habitants de l’Hexagone se lèvent entre 6h et 7h et du matin en moyenne, et qu’il fait jour vers 6h l’été et vers 8h l’hiver. Le changement d’heure a été harmonisé à l’échelle européenne dès 1998.

La date du changement d’heure reste fixée de la même manière chaque année : le dernier week-end de mars pour le changement d’heure d’été et le dernier week-end d’octobre pour le changement d’heure d’hiver. Concrètement, le changement d’heure a toujours lieu dans la nuit du samedi au dimanche, à 2 heures ou 3 heures du matin. Quand on passe à l’heure d’été, on saute une heure pour passer directement de 2 à 3 heures. Quand on passe à l’heure d’hiver c’est l’inverse, on recule de 3 heures à 2 heures. Le passage à l’heure d’été vous fait donc artificiellement perdre une heure de sommeil et vous décale de deux heures de l’heure GMT. Le changement d’heure d’hiver vous offre, lui, une heure de sommeil en plus tout en vous plaçant dans un décalage d’une heure par rapport à l’heure solaire.

La France passera-t-elle à l’heure d’été toute l’année ?

La France se dirige donc elle aussi vers la suppression du (double) changement d’heure et vers le maintien de heure d’été toute l’année, même si ce choix reste à confirmer. En tenant compte des fuseaux horaires existants, le 20 décembre, soit la journée la plus courte de l’année, le soleil se lèvera à 10h06 pour Brest et 9h18 pour Strasbourg, au lieu de respectivement 9h06 et 8h18 en heure d’hiver. Le décalage sera aussi visible en soirée, ce qui n’est pas sans impact sur la vie quotidienne.

Avantages.

 Le maintien de l’heure d’été toute l’année vous permettrait de synthétiser plus de vitamine D vitale à notre organisme, puisque vous profiterions de plus de lumière naturelle en fin de journée. La convivialité serait aussi renforcée, avec des soirées apéros en plein air plus longues. Dixit Olivier Fabre, fondateur de l’association européenne pour l’heure d’été et maire de la commune de Mazamet (Tarn) qui s’est exprimé dans Le Parisien le 24 mars dernier, l’heure d’été (pour rappel, +2 heures de décalage par rapport à l’heure légale) favorise aussi l’économie du tourisme “car les gens sortent et consomment plus quand il fait jour”. Les sportifs pratiquant leur loisir à l’extérieur devraient aussi opiner du chef.

Inconvénients. 

Si on se base sur l’heure réelle (astronomique), le coucher du soleil a lieu à 20h en France lors des jours les plus longs de la deuxième quinzaine de juin, avec évidement des disparités de quelques minutes selon l’endroit où l’on se trouve sur le territoire. La nuit quant à elle ne tombe pas avant 21h et il ne fait pas nuit noire avant 23h. Si les Français peuvent alors bénéficier de très longues soirées ensoleillées, les enfants de 6-7 ans doivent, eux, se coucher en plein jour (vers 20h30, soit plus de deux heures avant la tombée de la nuit), et les personnes âgées qui dînent tôt se voient servir leur dîner à l’heure “réelle” du goûter. En hiver, le maintien de l’heure d’été aurait aussi des conséquences non-négligeables sur le lever des enfants. En heure astronomique, aux mois de décembre-janvier, le soleil retarde son lever jusqu’à environ 7h30, le jour commençant à montrer le bout de son nez une heure avant, vers 6h30. Sous l’heure d’été, la levée du jour sera donc artificiellement reportée à 9h ou 10h heures du matin. L’heure de lever et le chemin des enfants vers l’école se fera donc totalement dans la nuit, et il ne fera pas complètement jour quand ils commenceront leurs activités scolaires. Quant au petit-déjeuner, un des seuls moments des journées d’hiver où l’on peut profiter de la lumière naturelle non-électrique, il se fera encore davantage à la lumière électrique qu’avec l’heure d’hiver. L’heure européenne se verrait également sérieusement perturbée l’hiver : la France afficherait alors potentiellement l’heure légale de la Grèce, deux heures de plus que l’Angleterre et une heure de plus qu’en Allemagne. De quoi mettre à mal l’organisation des communications et des transports, et obliger les Etats concernés à modifier leur propre système horaire pour plus de cohérence.Enfin, l’environnement ne serait pas à la fête : le Sénat précise dans un texte sur le choix de l’heure suite à la suppression du changement d’heure que les économies d’énergies estimées sur l’ensemble de l’année via le changement d’heure actuel, soit 1,5 milliard de kilowatts-heure, seraient surpassées par les dépenses de chauffage et d’éclairage impliquées par les sombres matinées d’hiver.